ReplayVidéo

A l’école de la mise au rebut

dechets_cambodge

Durée : 24 min 20

Au Cambodge, il n’existe pas d’usine de recyclage des déchets. Les ordures sont brûlées, jetées dans les rivières, enfouies, mises en décharge ou récupérées pour créer… un établissement scolaire. C’est le cas de la Coconut School.

73 enfants sont scolarisés à « l’école du rebut ». Elle est située en plein cœur du parc national du Kirirom, à trois heures de route de la capitale, Phnom Penh. C’est là que, le temps d’un weekend, les touristes aiment venir se détendre, profiter du calme de la forêt… et joncher les sols de canettes métalliques, bouteilles en verre et autres gobelets en plastique.

Tous les vendredis, les élèves de la Coconut School ont une mission : ratisser les lieux et rapporter les détritus à l’école. Une fois nettoyés, ceux-ci sont utilisés pour créer ou agrandir des salles de classes, agrémenter la cour de récréation, servir de matière première à des réalisations artistiques diverses. Ces déchets font également office de frais de scolarité mensuels que tous les élèves doivent acquitter pour pouvoir continuer à étudier.

Garçons et filles sont ravis de participer à cette aventure au sein d’une école où des non-professionnels de l’éducation leur enseignent le khmer, l’anglais, l’informatique, les mathématiques. Et tentent d’éveiller un début de conscience verte chez ces écoliers qui, il y a peu encore, mendiaient dans les rues ou étaient en voie de déscolarisation.

la période khmère rouge s’écrit à peine, Christian Laurence rencontre des citoyens qui luttent pour libérer la parole et pour que justice soit faite.

Découvrez les différents site d’Angkor : Angkor Thom, Angkor Wat, Baksei Chamkrong, Banteay Srei, Phnom Bakheng, Preah Kô, Ta Prohm

Leave a Comment