fbpx
admin

admin

A visiter

Phnom Penh

phnom_penh

Phnom Penh (khmer : ក្រុងភ្នំពេញ, Krong Phnom Penh) est la capitale du Cambodge, située dans la moitié sud du pays, au confluent du Tonlé Sap et du Mékong. Un million cinq cent mille Phnompenhois vivent sur les 290 km² du territoire de la municipalité de Phnom Penh. Administrativement, Phnom Penh est également une province du Cambodge et Keb Chutema en est le gouverneur actuel. Devenue capitale du Royaume à l’époque de la colonisation française, Phnom Penh était surnommée la “Perle d’Asie” dans les années 1920. Fondée en 1434, la ville s’est beaucoup développée sous l’impulsion des français laissant en héritage nombre de bâtiments à l’architecture européenne et coloniale, notamment le long des grands boulevards. Aujourd’hui, Phnom Penh est la ville la plus peuplée du Cambodge ainsi que son centre économique et politique.

Depuis l’origine :

La ville tire son nom du Wat Phnom Daun Penh (connu maintenant seulement comme Wat Phnom, ou « colline du temple »វត្តភ្នំ), édifice religieux construit en 1373 pour abriter cinq statues du Bouddha sur un tertre de 27 m de haut. Daun Penh (“Grand-mère Penh”) était une riche veuve qui l’aurait fait construire.

La ville devint la capitale du Cambodge après que Ponhea Yat, roi de l’empire khmer, s’enfuit d’Angkor Thom quand cette ville fut capturée par le Siam en 1431. Un stûpa situé derrière le Wat Phnom abrite les restes de Ponhea Yat et de la famille royale. On y trouve également des vestiges de statues bouddhistes de l’ère d’Angkor.

Capitale Royale / Perle de l’asie :

Cependant ce ne fut pas avant 1866 sous le règne de Norodom Ier que Phnom Penh devint le siège permanent du gouvernement, et que le palais royal fut construit. Cela marqua le commencement de la transformation de ce qui était essentiellement un village en une grande ville, les colonisateurs français agrandissant le système de canaux pour contrôler les terres humides, construisant des routes et un port. Depuis cette époque, la ville présente un impressionnant nombre d’édifices à l’architecture art-déco, dont certains malheureusement en piteux état, et de nombreuses villas coloniales.

Dans les années 1920 et jusqu’en 1970, Phnom Penh était connue comme la perle de l’Asie. Tout au long des quatre décennies suivantes elle continua de s’agrandir avec la construction d’une voie de chemin de fer jusqu’à Sihanoukville (Kompong Som) et de l’aéroport international de Pochentong. En avril 1967, le Premier Ministre de Singapour Lee Kuan Yew effectua une visite d’Etat et fut impressionné par la beauté et le développement de Phnom Penh ; il confia à son hôte Norodom Sihanouk : « j’espère qu’un jour ma ville ressemblera à la vôtre », et recommanda à ses Ministres de s’inspirer de son modèle de développement.

Guerre : 

Pendant la guerre du Viêt Nam, le Cambodge, y compris Phnom Penh à partir de 1970, fut utilisé comme base par l’armée Viêt cong, et des milliers de réfugiés de tout le pays envahirent la ville pour fuir les combats entre les troupes gouvernementales, les vietcongs, les troupes du sud Viêt Nam et leurs alliés et les Khmers rouges. Pendant les cinq années de guerre civile du gouvernement de Lon Nol, la ville fut enclavée, puis assiégée et bombardée par les troupes communistes. Les ravitaillements ne furent rendus possible que par des convois le long du Mékong provenant du Sud-Vietnam, et l’aéroport de Phnom Penh Pochentong.

En 1975, la population atteignait deux millions. La ville tomba sous la coupe des Khmers rouges du Kampuchea démocratique le 17 avril, le jour de la nouvelle année cambodgienne, et fut évacuée de force ; ses résidents devaient partir travailler sur des fermes rurales en tant que nouveaux citoyens, ou nouveau peuple (“procheachun thmey”), ainsi désignés parce que considérés comme nouveaux arrivants par rapport à ceux qui habitaient déjà la campagne.

En une journée, la ville fut vidée de la quasi-totalité de ses 2 millions d’habitants, et laissée à l’abandon pendant 3 ans, 8 mois et 20 jours.

L’école Tuol Svay Prey fut transformée par les forces de Pol Pot en prison et en centre de torture S-21. C’est désormais le musée Tuol Sleng qui, avec Choeung Ek, quinze kilomètres plus loin, est un mémorial à ceux qui périrent du fait de ce régime.

Les Khmers rouges furent chassés de Phnom Penh par les vietnamiens le 7 janvier 1979 et les gens commencèrent à retourner dans la ville. 80% des habitants d’avant la guerre avaient péri suite aux exécutions, aux tortures et aux privations pendant les années khmères rouges. Après presque quatre années d’abandon, les infrastructures de la ville étaient gravement endommagées, et ne fonctionnaient presque plus. La ville resta coupée du monde occidental pendant 12 ans.

Reconstruction :

Une période de reconstruction commença en 1991, après les accords de Paris aidée par la stabilité du gouvernement, attirant des investissements étrangers et une aide par des pays comme la France, l’Australie, la Corée, la Chine et le Japon et des organisations supra-nationales notamment pour le ravitaillement en eau potable, les routes et les autres infrastructures.

A visiter

Renaissance d’une cité perdue

Au Cambodge, le site de Sambor Prei Kuk a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2017.

 

Au Cambodge, dans la province de Kampong Thom, dans le centre du pays, le site historique de Sambor Prei Kuk a été classé depuis 2017 au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce site de 25 km² abrite près de 300 temples de briques, qui sont recouverts de racines géantes. Cette cité perdue a résisté depuis le 6ème siècle aux pluies de mousson, mais également aux bombes américaines et aux pillages.

Une architecture incomparable

Afin de favoriser sa restauration et sa renaissance, l’Unesco a décidé en juillet 2017 de classer ce site au patrimoine mondial de l’humanité. Ce site archéologique est identifié comme Ishanapura, l’ancienne capitale du royaume de Chelna et abrite notamment des temples octogonaux au style unique dans la région. Il est situé à 200 km de la capitale, Phnom Penh, et pourrait bientôt devenir un site touristique incontournable dans le pays.

Plan d’accès :

 

Source : France Tv Info

Avant de partir

La santé

sante

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

AVANT LE DÉPART

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Les structures hospitalières de santé publique du Cambodge sont de niveau inégal et ne correspondent pas toujours aux standards internationaux.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation …) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place.

Recommandations pour votre Santé

Consultez si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consultez éventuellement votre dentiste avant votre départ.

Constituez votre pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consulter la fiche « Infos Pratiques ».

Vaccinations

Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées : assurez-vous d’être à jour dans vos vaccinations habituelles mais aussi liées à toutes les zones géographiques visitées.

Ainsi, la mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant Rubéole Oreillons et Rougeole chez l’enfant. La vaccination antituberculeuse est également souhaitable.

Autres vaccinations conseillées : en fonction des conditions locales de voyages, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.

La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Enfin, pour des séjours en zone rurale, une vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire (si besoin, présence du vaccin français à l’Institut Pasteur du Cambodge). Outre la vaccination, cette maladie virale étant transmise par les piqûres de moustiques, il est nécessaire de recourir à des mesures de protection contre les moustiques (cf. ci-après).

RISQUES SANITAIRES

Maladies transmises par les moustiques

Paludisme

Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques. Il existe deux formes de prévention complémentaires du paludisme : la protection contre les moustiques et le traitement médicamenteux. Les mesures classiques de protection contre les moustiques durant la soirée et la nuit sont fortement recommandées (cf. ci-après).

Pour ce qui est du traitement médicamenteux, il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Durant votre séjour, et durant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement, pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique éventuel.

Dengue

La dengue est endémique au Cambodge. La transmission s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). Il n’existe actuellement pas de traitement préventif contre l’infection de la dengue, mais un vaccin est en cours de développement. La prise en charge est donc avant tout symptomatique et repose sur la prise d’antalgiques à base de paracétamol et le repos. Il faut impérativement éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après).

Les responsables de la santé du Cambodge ont signalé une augmentation du nombre de cas de dengue en 2018. Selon le Centre national de parasitologie, entomologie et contrôle du paludisme (CNM), 15 233 cas de dengue ont été signalés à ce jour, soit une augmentation d’environ 50% par rapport à l’année dernière (11 000). En outre, 16 décès liés à la dengue ont été signalés, contre 11 en 2017.

Chikungunya

La transmission du Chikungunya est possible. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif pour ces maladies. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement.

Virus Zika

La contamination par le virus Zika semble possible au Cambodge. Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés.

Les symptômes de la maladie sont généralement modérés (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, éruptions cutanées) et sont analogues à ceux observés au cours d’autres infections virales telles que la dengue. Toutefois, la survenue de complications graves telles que des cas de microcéphalies chez des nouveau-nés de femmes enceintes infectées par le virus et des complications neurologiques tels que des syndromes de Guillain Barré est attestée.

Il est notamment recommandé à tous :

• de respecter les mesures habituelles de prévention des piqûres de moustique (cf ci-dessus), ceci tant la nuit que le jour ;
• de consulter un médecin en cas de fièvre survenant pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France.

Il est conseillé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse de reporter leur voyage, et à défaut, de respecter les mesures de prévention des piqûres de moustique, d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant le voyage, et d’éviter tout rapport sexuel non protégé avec une personne ayant pu être infectée par le virus Zika.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères rappelle que la décision d’annuler ou de maintenir un voyage à l’étranger appartient au seul voyageur.

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

Portez des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage).
Utilisez des produits répulsifs cutanés.
Protégez votre logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.).

Autres maladies

Rage

La rage sévit de façon endémique au Cambodge, aussi bien en milieu rural qu’urbain. La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par un chien, renard ou chauve-souris atteints du virus par morsure ou léchage d’une muqueuse. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide, il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée.

Après un contact avec un animal pouvant être enragé, la morsure doit être lavée abondamment à l’eau savonneuse, et une consultation médicale urgente doit apprécier le risque de contamination afin de déterminer l’administration urgente d’un sérum et/ou d’une vaccination contre la rage. Il est vivement recommandé, en cas de morsure, de se rendre rapidement à la consultation de l’Institut Pasteur de Phnom Penh, où les vaccins sont disponibles.

Grippe aviaire

Le Cambodge fait partie des pays touchés par l’épizootie de grippe aviaire. Il s’agit d’une maladie virale animale (volailles) exceptionnellement transmissible à l’homme. Le virus se transmet par voie aérienne (voie respiratoire), soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les matières fécales des animaux malades, soit de façon indirecte par l’exposition à des matières contaminées (par l’intermédiaire de la nourriture, de l’eau, du matériel et des mains ou des vêtements souillés). Les espaces confinés favorisent la transmission du virus.

Il n’existe pas, pour l’heure, de raison de différer un quelconque déplacement professionnel ou touristique au Cambodge. Il est recommandé de :

Eviter tout contact avec les oiseaux et les volailles vivantes ou mortes non cuites, et plus généralement avec les animaux sauvages et d’élevage (notamment les volailles et porcs). Eviter notamment les zones d’élevages, les marchés aux animaux et les zoos. Eviter également le contact avec leurs déjections.

Se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques.

Eviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier pour la viande et les œufs.

Eviter de marcher pieds nus ou en sandales dans les marchés ou à proximité d’un élevage de volailles (penser à laver soigneusement les pieds des enfants) ; ne pas ramener de volaille vivante (y compris des poussins ou des oiseaux d’ornements) à son domicile.

En cas de contact avec des animaux malades, notamment des oiseaux ou des volailles, consulter rapidement un médecin. En cas de symptômes compatibles, notamment fièvre, toux ou courbatures, consulter également rapidement un médecin.

Syndrome pieds-mains-bouche

Il s’agit d’une maladie due à une infection virale. Plusieurs décès d’enfants en bas âge ont été constatés au Cambodge au cours des dernières années et des cas sporadiques sont encore parfois détectés. Il convient de respecter les mesures habituelles d’hygiène de base (lavage des mains et hygiène alimentaire), et de consulter un médecin en cas de fièvre. Plus d’informations sur ce lien.

Animaux venimeux

Dans certaines régions, il convient de noter la présence d’animaux venimeux (cobras, vipères, serpents bananiers, araignées).En cas de piqures, il convient de consulter au service des urgences le plus proche si le déplacement est possible, ou appeler des secours si le déplacement n’est pas possible. Par ailleurs, l’approvisionnement en sérums antivenimeux est irrégulier au Cambodge.

Fièvre Typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. ci-dessous).

Infection par le virus HIV – IST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES RÈGLES SIMPLES

Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes. Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.

Evitez la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ; Peler les fruits ou légumes ou bien les laver (à l’eau saine).

Eviter les crudités, coquillage, plats réchauffés et buffets froids.

Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant).

Eviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés.

Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Eviter les contacts avec des personnes malades.

Respecter les règles d’hygiène de base et nettoyer avec attention les cuisines, salles de bain et WC.

Source : France Diplomatie

A visiter

Koh Tonsay, l’île aux lapins

Koh_Tonsay_ile_aux_lapins

Koh Tonsay, ou l’île aux lapins, est une petite île cambodgienne située à 4,5 km au large de Kep, non loin de la frontière avec le Vietnam, dans le golfe de Thaïlande. D’une superficie de 2km2, l’île dispose d’une belle plage.

Le saviez-vous ? Son nom provient de sa forme, car il n’y a pas de lapins sur cette île.

Avant de partir

Comment se déplacer au Cambodge ?

appli_bookmebus

Nous allons vous présenter une application qui nous a beaucoup séduit et qui marche du tonnerre. Elle s’appelle bookmebus. Uniquement disponible en anglais et en khmer, cette application est tellement facile d’utilisation que parler la langue de Shakespeare est loin d’être une obligation.

Découvrez les différents site d’Angkor : Angkor Thom, Angkor Wat, Baksei Chamkrong, Banteay Srei, Phnom Bakheng, Preah Kô, Ta Prohm

ActualitéAvant de partir

C’est quoi le prix à Angkor Wat ?

bonne-annee-2018

Alors que de nombreux articles fleurissent sur le net vantant les tarifs plus qu’abordables au Cambodge, il est important de faire le point afin que vous ayez la bonne information parce que la plupart des sites n’affichent pas nécessairement les tarifs actuels.

Alors, oui, pendant longtemps, le tarif d’Angkor était vraiment abordable avec un tarif de 20 dollars pour une journée. Mais depuis que le site est a nouveau la propriété de l’état (Angkor Entreprise), les tarifs ont quasi doublés !

Un tarif quasi doublé !

Pour payer, il faut aller au Angkor Wat ticket office. Il faut compter actuellement (tarif 2020) :

  • 1 jour – ticket valable 1 jour : 37$
  • 3 jours de visite – ticket valable 10 jours : 62$
  • 7 jours de visite – ticket valable un mois : 72$

L’information peut paraître anodine mais pour le Cambodge, c’est une vrai révolution, vous avez la possibilité de payer en CB.

Les Horaires d’ouverture

La plupart des temples sont ouverts de 7h30 à 17h30 tous les jours. A l’exception de :

Si vous êtes d’origine khmer ?

Vous étiez peut être déjà au courant mais si vous êtes d’origine khmer, c’est totalement gratuit. Il suffit juste de glisser 2 ou 3 mots de khmer lors de votre entrée.

Rappel des rêgles

Rappel des rêgles de “bonne conduite” aux touristes ne respectant pas les lieux de cultes comme Angkor !

Découvrez les différents site d’Angkor : Angkor Thom, Angkor Wat, Baksei Chamkrong, Banteay Srei, Phnom Bakheng, Preah Kô, Ta Prohm

  • Porter une tenue adéquate dans les lieux de cultes. Les genoux et les épaules ne doivent pas être dénudée,
  • Ne pas fumer,
  • Ne pas donner d’argent ou de bonbons aux enfants. Les enfants sont souvent retirés de l’école pour mendier pour leur famille. il ne faut donc pas encourager ce type de démarche,
  • Respecter les moines. Si vous souhaitez faire une photo, il suffit tout simplement de leur demander. N’oubliez pas également que les femmes ne doivent absolument pas toucher un moine,
  • Respecter les panneaux de signalisation, ils ont été mis en place pour votre sécurité,
  • Ne pas toucher aux fresques afin de préserver les monuments,
  • Ne rien jeter au sol (c’est la base, mais bon, mieux vaut le rappeler).

PARTAGEZ ET LIKEZ LES AMIS ! Les autorités cambodgiennes viennent de publier une vidéo de "bonne conduite" aux touristes ne respectant pas les lieux de cultes comme Angkor !

Publiée par Destination Cambodge sur Dimanche 13 décembre 2015

Actualitéculture

Le nouvel an chinois au Cambodge

lanterne-nouvel-an-2018

Le nouvel an chinois est une des fêtes les plus importantes du pays. Ce jour marque la fin d’une année lunaire et le début d’une nouvelle année. On célèbre le Têt entre le 1er et le 7e jour de l’année lunaire soit entre la dernière semaine de janvier et la 3e de février. Les esprits des ancêtres reviennent sur terre le temps d’une journée.

 

L’année du rat

L’année 2020 sera celle du rat de métal (du 25 janvier 2019 au 11 février 2021) juste après l’année du cochon et avant l’année du buffle.

Le rat par année : 1924, 1936, 1948, 1960, 1972, 1984, 1996, 2008, 2020, et 2032.

ActualitéAvant de partir

La balade à dos d’éléphant (enfin) interdite au Cambodge

La balade à dos d'éléphant (enfin) interdite au Cambodge

Le 1 janvier 2020 est un jour important ! En effet, la balade à dos d’éléphant est interdite sur le site d’Angkor Wat au Cambodge.

En 2016 , un éléphant est mort d’épuisement sur le site. En 2018, un autre animal est décédé ce qui a provoqué une vague d’indignation ainsi qu’une pétition ayant recueillie plus de 14 000 signatures. Il est aussi important de préciser  que la population d’éléphants en Asie a diminué de près de 50% en l’espace de 30 ans.

5 des 14 pachydermes avaient déjà été transféré en 2019 dans une forêt à quelques kilomètres du site d’Angkor Wat

Découvrez les différents site d’Angkor : Angkor Thom, Angkor Wat, Baksei Chamkrong, Banteay Srei, Phnom Bakheng, Preah Kô, Ta Prohm

ActualitécultureHistoire

Les jours fériés au Cambodge

jours-feries-cambodge

Voici la liste des jours chômés en France entre journées internationales et traditions.

  • Le 1er janvier : nouvel an
  • Le 7 janvier : victoire sur le régime khmer rouge
  • Le 8 mars : journée internationale de la femme
  • Le 14, 15 et 16 avril : nouvel an khmer
  • Le 1er mai : journée internationale du travail
  • Le 6 mai : Visak Bochea
  • Le 10 mai : fête du sillon sacré
  • Le 14 mai : anniversaire du roi Norodom Minineath
  • Le 18 juin : anniversaire de la reine-mère
  • Le 16,17 et 18 septembre : Pchum Ben
  • Le 24 septembre : journée de la constitution
  • Le 15 octobre : commémoration du décès du roi-père
  • Le 29 octobre : couronnement du roi
  • Le 30,31 octobre et 1er novembre : fête des eaux
  • Le 9 novembre : journée de l’indépendance

Depuis 2020, le nombre de jour est passé de 28 à 22 jours chômés. C’est toujours 2x plus qu’en France !