culture

A visitercultureHistoire

Le monument de l’indépendance à Phnom Penh

monument-independance-cambodge

Le Monument de l’Indépendance (Khmer : វិមានឯករាជ្យ) à Phnom Penh , capitale du Cambodge , a été construit en 1958 pour commémorer l’indépendance du Cambodge par rapport à la France en 1953. Il se trouve à l’intersection des boulevards Norodom et Sihanouk, au centre de la ville. Il a la forme d’un stupa en forme de lotus , du style observé dans le temple khmer de Banteay Srei et d’autres sites historiques khmers.Le Monument de l’Indépendance a été conçu par l’architecte cambodgien Vann Molyvann . Il fait 37 mètres de haut.

Découvrez les différents site d’Angkor : Angkor Thom, Angkor Wat, Baksei Chamkrong, Banteay Srei, Phnom Bakheng, Preah Kô, Ta Prohm

Actualitéculture

Le petit train de bambous au Cambodge

bamboo_train

Durée : 52 min 20

Construit par des paysans à partir de bambous et de vieux moteurs de générateurs, roulant sur une voie ferrée désaffectée dans le nord du Cambodge, un petit train de fortune permet aux habitants de la région de maintenir une vie sociale. Sans lui, il n’y aurait pas de commerce, de fêtes de famille ou de visite du médecin.

Le saviez-vous ? Le célèbre chemin de fer en bambou de Battambang, qui avait été fermé en octobre dernier, a été rouvert au public sur un nouvel emplacement. Il ne rencontre malheureusement pas le succès escompté et aurait perdu en charme.

Source : ARTE TV

cultureReplayVidéo

Invitation au voyage au Cambodge

apsara_cambodgePIXABAY / DEZALB

Durée : 12 min 36

Mouvements de mains, dos cambrés, courbures des pieds… Des centaines de danseuses en bas-reliefs habillent les murs des temples d’Angkor, au cœur du Cambodge. Elles dansent l’apsara, pratiquée depuis le VIe siècle. D’Angkor Wat à Phnom Penh, la capitale du pays, cet art sacré en pleine renaissance, permet aux Cambodgiens de renouer avec un pan de leur histoire.

Découvrez les différents site d’Angkor : Angkor Thom, Angkor Wat, Baksei Chamkrong, Banteay Srei, Phnom Bakheng, Preah Kô, Ta Prohm

Source : ARTE TV

Actualitéculture

Festival « Cambodge, d’hier à aujourd’hui »

apsara_cambodgePIXABAY / DEZALB

Durée : 5 min 49

Henry-Jean Servat dans l’émission Télématin sur France 2 a rencontré Son Altesse Royale la princesse du Cambodge, Norodom Bopha Devi, fille de feu le roi de Cambodge et sœur de l’actuel roi.

Cette exposition est a visiter à Paris jusqu’au 27 mai 2018. Plus d’informations ici

Découvrez les différents site d’Angkor : Angkor Thom, Angkor Wat, Baksei Chamkrong, Banteay Srei, Phnom Bakheng, Preah Kô, Ta Prohm

 

Actualitéculture

Test de l’application “Le cambodgien facile”

application-le-cambodgien-facile

Le cambodgien facile est une application qui vous promets d’apprendre facilement et rapidement le cambodgien d’après ces créateurs. Dans la réalité, nos cerveaux ne sont pas trop programmés pour réussir à comprendre les mécanismes de la prononciation. Il s’agit d’une application qui vous permettra principalement de pouvoir vous faire comprendre sur place quand l’anglais ne suffit plus : et ça, c’est déjà ÉNORME surtout qu’à ce jour, très peu d’applications ont le niveau de celle-ci. La version gratuite est déjà bien fournie et la version PRO n’est disponible que pour quelques euros.

Les quizz sont super cool et on se prends au jeu de réaliser la note parfaite. Nous vous conseillons donc vivement cette application qui est, à ce jour, le meilleur compromis contenu/qualité en français !

Facile non ? ludique OUI, cette application est surement l’une des applications les mieux abouties pour tout français souhaitant se rendre au Cambodge. Cela facilitera grandement la compréhension sur des besoins de la vie courante.

Le guide de conversation cambodgien est une app de langue cambodgienne gratuite qui vous apprend le cambodgienne simplement et rapidement. Tous les mots et phrases cambodgien vous sont présentés en phonétique et en écriture cambodgienne. Ils sont enregistré par une femme orginaire de Cambodge. Sauvergardez vos phrases et mots préférés pour les retrouver facilement. Apprenez le vocabulaire en utilisant la technique de répétition espacée. Testez vos connaissances avec des quiz divertissants et comparez vos scores.

★★★ Survivre en voyage en Cambodge ★★★

Utilisez le guide de conversation cambodgien pour survivre en Cambodge

Par exemple, laisser l’application parler au chauffeur de taxi en cambodgien pour leur montrer où vous voulez aller Cherchez toutes les phrases et mots pour accéder rapidement à ce dont vous avez besoin

★★★ Caractéristiques principales ★★★

✓ 400+ phrases et mots cambodgien gratuits
✓ Enregistrés par une fille originaire de le Cambodge
✓ Audio de haute qualité
✓ Technique d’apprentissage de répétition espacée
✓ Quiz cambodgien pour revoir vos compétences
✓ Suivez vos progrès d’apprentissage
✓ Sauvegardez vos phrases et mots préférés
✓ Fonction de recherche rapide
✓ Vue détaillée pour apprendre les phrases mot à mot
✓ Copiez les phrases dans le presse papier (avec un click long sur la phrase)
✓ Jouez le son plus doucement
✓ Ajustez le quiz et les cartes flash pour: Cambodgien -> Français, Français -> Cambodgien, Phonétique -> Français, Français -> Phonétique

★★★ Catégories ★★★

11 Catégories d’apprentissage gratuite. Apprennez avec 400+ phrases cambodgienne et mots cambodgienne dans les catégories suivantes :

Conversation de base cambodgien, Salutations cambodgien, Phrases directions, Mots directions, Hébergement, Manger dehors en Cambodge, Shopping, Tourisme en Cambodge, Urgence, Date et heure, Chiffres

22 Catégories dans la version Pro. Apprenez tous les 1000+ phrases et mots cambodgienne dans la version Pro avec les catégories supplémentaires suivantes :

Conversation niveau avancé, Passer la frontière, La banque * Conversations d’affaires, Relations romantiques I, Relations romantiques II, Téléphone & Internet, Lieux, Loisirs, Nourriture, Fruits, Légumes, Corps humain, Sentiments, Animaux, Professions, Questions, Santé, Couleurs, Pays, Famille, Le bureau de Poste

 

Télécharger l’application

App Store : ici

Google Play : ici

Actualitéculture

Chaul Chnam Thmey ou Nouvel an Khmer

angkor-wat

C’est la fête la plus importante de l’année au Cambodge. Elle à débuté depuis hier et fini 16 avril 2018 soit 3 jours de fêtes non stop. Elle marque la fin de la saison sèche et les Cambodgiens apportent des offrandes dans les pagodes, s’offrent des cadeaux : une sorte de noël à la Cambodgienne !

Littéralement, Chaul Chnam Thmey signifie entrer dans la nouvelle année.

Traditions du nouvel an

Une tradition de ce nouvel an veut que l’on verse de l’eau ou du plâtre sur les passants.

Le nouvel an khmer en plus d’être une grande fête traditionnelle et religieuse, est une bonne occasion de rencontre pour les Cambodgiens. Traditionnellement, lors de cette fête, de nombreux jeunes célibataires font connaissance, convolent en noces et bâtissent de nouvelles familles

Fidèles à une habitude en passe de devenir une tradition, depuis quelque trois ou quatre décennies, les Cambodgiens profitent des jours de congés du Nouvel An pour se rendre en pèlerinage à Angkor où ils s’adonnent aux joies du camping et du pique-nique tout en visitant les temples de pierre ancestraux.

Dans certaines provinces ou régions, le Nouvel An est précédé et prolongé de jeux populaires pendant un mois avant et presque un mois après l’événement. On va se rassembler dans la pagode, sur les places publiques, dans les sites historiques ou touristiques pour danser, se distraire et, aux dires des anciens, inviter les mânes des ancêtres à rejoindre cette atmosphère festive et à célébrer la gloire d’antan.

Moha Sangkran (មហាសង្រ្កាន្ត) – 1er jour

Moha Sangkran (មហាសង្រ្កាន្ត), du sanskrit Sankranti, « la grande marche », marque la fin de l’année et le début d’une nouvelle et correspond à la réception d’une nouvelle devata à forme animale (un des douze signes astrologique) qui doit venir s’occuper du monde.

Pour ce premier jour de fête, on décore la maison afin d’accueillir comme il se doit cette nouvelle divinité. Le matin, on apporte des repas aux bonzes à la pagode et on leur demande des renseignements sur le Dharma, la loi bouddhique. On en profite pour confectionner et allumer des bougies ainsi que des bâtonnets d’encens. Les membres de chaque famille rendent hommage au Bouddha et le remercient pour ses enseignements en s’inclinant, s’agenouillant et se prosternant trois fois devant son image.

L’après-midi, on commence à participer à des jeux traditionnels qui seront pratiqués pendant toute la fête, généralement dans l’enceinte de la pagode. Pour les jeunes, cette fête est une occasion de rencontre très importante. En effet, traditionnellement, les relations entre les garçons et les filles sont très limitées et il est mal vu de sortir ou de jouer ensemble. Le nouvel an est donc une des rares occasions où ils sont autorisés à le faire et où les jeunes célibataires peuvent rechercher des partenaires.

Pour se porter chance, les fidèles utilisent de l’eau bénite avec laquelle ils se lavent le visage le matin, la poitrine le midi et les pieds le soir avant d’aller se coucher.

Voreak Wanabat (វ័នបត)– 2e jour

Ce second jour est consacré à l’adoration et à la charité envers les moins fortunés ; on offre des cadeaux aux pauvres, aux domestiques, aux sans abris et aux foyers à très faible revenus. Les familles se rendent dans les pagodes pour honorer leurs ancêtres.

On érige également des monticules de sable sur le sol des pagodes. Un grand dôme est dressé au centre qui représente Culamuni Cetiya, le stûpa de Tavatimsa où sont enterrés les cheveux et le diadème de Bouddha. Le grand amas est entouré de quatre plus petit qui symbolisent les stûpas de Sariputta, Moggallana, Ananda et Mahākāshyapa, les principaux disciples du Bouddha. Dans certains villages du pays, la coutume veut qu’on remplace le sable par du paddy (riz non décortiqué) voire qu’on fasse cohabiter les deux matériaux.

Les monts peuvent aussi être ornés de tentures et d’oriflammes en papier multicolore.

Thngai Laeung Saka (ថ្ងៃឡើងស័ក) – 3e jour

Ce jour, qui signifie littéralement « entrée dans le nouveau millésime » est celui de l’adoration et marque le début solennel dans la nouvelle année. C’est à cette occasion qu’a lieu la cérémonie du Pithy Sroang Preah qui clos les festivités.

Les fidèles nettoient les statues de bouddha avec de l’eau parfumée. Baigner les représentations du bouddha symbolise le fait que l’eau est indispensable à toutes les sortes de vies. C’est également un moyen d’acquérir longévité, chance, bonheur et prospérité.

On invite également les parents, patriarches, guru (maîtres, chapelains) à prendre un bain En procédant ainsi, les enfants expriment leurs gratitude, demandent le pardon pour les fautes commises et espèrent obtenir les meilleurs vœux et conseils pour le futur.

Les bonzes sont mis à contribution pour présenter des vœux aux trois joyaux (le Bouddha, le Dharma, le Sangha) et aux mânes des parents ; enfin on libère des animaux, surtout des oiseaux, achetés au préalable au marché.

 

Source : Wikipedia

 

 

Actualitéculture

Le nouvel an chinois au Cambodge

lanterne-nouvel-an-2018

Le nouvel an chinois est une des fêtes les plus importantes du pays. Ce jour marque la fin d’une année lunaire et le début d’une nouvelle année. On célèbre le Têt entre le 1er et le 7e jour de l’année lunaire soit entre la dernière semaine de janvier et la 3e de février. Les esprits des ancêtres reviennent sur terre le temps d’une journée.

L’année du chien

L’année 2018 sera celle du chien de Terre (du 16 février 2018 au 4 février 2019) juste après l’année du Coq et Fer et avant l’année du Cochon de Terre.

Le chien par année : 1898, 1910, 1922, 1934, 1946, 1958, 1970, 1982, 1994, 2006 et 2018

 

culture

Peux t-on adopter au Cambodge ?

prenom_cambodgien

C’est la question qui revient régulièrement et qui n’est pas toujours claire pour ceux qui souhaite faire ce type de démarche. Depuis 2015, 4 enfants ont été adoptés au Cambodge, pourtant, depuis 2012, il existe un moratoire qui empêche d’adopter.

La Convention de La Haye du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale est entrée en vigueur au Cambodge le 1er août 2007

En attendant que le Cambodge fasse lever ce moratoire, nous allons vous parler de la procédure avant ce blocage pour vous donner une idée des exigences du pays.

Exigences du droit local

1 – Le cadre juridique de l’adoption au Cambodge

  • Convention de La Haye du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale ;
  • Protocole de coopération administrative sur la coordination des procédures de demandes d’adoption auprès des autorités cambodgiennes et des demandes ultérieures de visas pour les enfants, signé le 8 juin 2006 ;
  • Loi sur le mariage et la famille du 17 juillet 1989 ;
  • Loi sur la nationalité du 20 août 1996 ;
  • Sous-décret relatif à l’adoption d’enfants orphelins par des étrangers du 14 mars 2001 ;

2 – Qui peut adopter ?

  • Seuls les couples mariés âgés de 25 à 55 ans, et les célibataires âgés de 40 à 50 ans peuvent adopter. Cependant, dans la pratique, seules les candidatures des couples mariés sont acceptées ;
  • Ne sont autorisés à présenter une demande que les candidats sans enfants ou ayant au plus deux enfants. Dans la pratique, sont acceptées les candidatures des couples sans enfant ou avec un seul enfant. En tout état de cause, une lettre de motivation des candidats devra accompagner leur demande s’ils ont déjà deux enfants ;
  • Les candidats doivent justifier d’un revenu mensuel minimum de 1500 euros net par personne, soit 3000 euros par couple. Pour les couples avec un enfant au foyer, les revenus exigés sont supérieurs (pas de montant précisé par les autorités cambodgiennes).

3 – Quels enfants peuvent être proposés à l’adoption internationale ?

Sont adoptables les enfants satisfaisant aux conditions suivantes :

  • les enfants de moins de huit ans ;
  • les enfants placés en orphelinat d’ État ou dans un centre administré par le Ministère des Affaires sociales, des Vétérans et de la Réhabilitation, et ayant vécu au moins trois mois dans cet établissement ;
  • les enfants inscrits depuis au moins six mois dans le fichier des enfants adoptables établi et tenu par le ministère cambodgien des Affaires sociales, des Vétérans et de la Réhabilitation ;
  • les enfants titulaires d’un acte de naissance et d’un certificat médical établi par un hôpital ou une clinique agréé par l’État.

4 – Qui peut vous accompagner dans votre démarche ?

L’adoption individuelle est interdite au Cambodge.

En application du Protocole franco-cambodgien de coopération administrative du 8 juin 2006 et de la Convention de La Haye, les dossiers des candidats à l’adoption doivent obligatoirement être transmis à l’Autorité centrale cambodgienne par un opérateur agréé :

  • soit l’organisme autorisé pour l’adoption habilité au Cambodge « les Amis des Enfants du Monde »
  • soit l’Agence Française de l’Adoption (AFA).
    Aucune demande ne peut être déposée directement auprès d’une institution locale (crèche, orphelinat, autorité centrale…).

Pour toute information complémentaire concernant les opérateurs de l’adoption internationale, vous pouvez consulter la rubrique « Organismes agréés pour l’Adoption (OAA) » et le site de l’AFA www.agence-adoption.fr

Procédure

1- Constitution du dossier en France

Site Internet de l’AFA : www.agence-adoption.fr

2- Procédure locale

Les dossiers de demande d’adoption ne peuvent être examinés par les autorités cambodgiennes compétentes que s’ils font l’objet d’une transmission par l’Ambassade de France au ministère cambodgien des Affaires étrangères.

S’agissant de la transmission des dossiers à l’Ambassade de France à Phnom Penh, celle-ci doit obligatoirement s’effectuer par l’intermédiaire de l’AFA ou de l’organisme « les Amis des Enfants du Monde », seul OAA français à ce jour à être habilité pour intervenir au Cambodge.

L’ensemble des pièces à produire dans le cadre de la constitution du dossier de demande d’adoption, ainsi que le déroulement de la procédure locale d’adoption, sont précisés par l’AFA ou l’OAA, après acceptation de la candidature.

3 – Obtention du visa de l’enfant adopté

Le dossier à constituer en vue de l’obtention du visa d’entrée en France de l’enfant comporte les documents originaux, légalisés et accompagnés de leur traduction (si nécessaire) en français par un traducteur agréé (les originaux seront rendus). Le délai de délivrance d’un visa : environ 5 jours (sous réserve de la présentation d’un dossier complet et réglementaire).

Après l’arrivée de l’enfant en France

1 – Suivi de l’enfant

La réglementation cambodgienne prévoyant une obligation de suivi, les adoptants doivent donner annuellement des nouvelles de l’enfant jusqu’à sa majorité. Aussi, il appartient aux adoptants d’adresser chaque année une lettre de suivi au ministère cambodgien des Affaires sociales, des Vétérans et de la Réhabilitation, ainsi qu’un exemplaire de ce document à l’Ambassade du Cambodge en France. Ces documents doivent préalablement avoir été visés par la Mission de l’adoption internationale.

2 – Procédure judiciaire en France, État civil et nationalité de l’enfant

L’adoption prononcée au Cambodge est assimilable en droit français à une adoption simple. Elle ne confère pas automatiquement la nationalité française à l’enfant.

Les adoptants ont deux possibilités :

  • Ils peuvent solliciter l’exequatur du jugement étranger auprès du Tribunal de Grande Instance territorialement compétent. Ensuite, l’enfant mineur pourra faire une déclaration de nationalité française auprès du Tribunal d’Instance (TI) du lieu de leur domicile (art. 21-12 du Code civil).
  • Ils peuvent solliciter une conversion en adoption plénière auprès du Tribunal de Grande Instance territorialement compétent. Ceci n’est possible que si la famille biologique a donné clairement et expressément son consentement à la rupture définitive et complète des liens de filiation d’origine (art 370-5 du Code civil). L’étape de l’exequatur n’est pas nécessaire. L’adoption plénière confèrera automatiquement la nationalité française à l’enfant.

 

Sources : France Diplomatie

 

 

cultureHistoire

Témoignage d’une cambodgienne au micro de magma

Pour ce premier épisode de MAGMA, Clémence Hacquart tend son micro à Soko Phay.

Née dans le Cambodge des années 70, Soko passe les premières années de sa vie dans un pays ravagé par le régime communiste radical des Khmers Rouges.

Connu comme l’un des pires massacres du XXe siècle, le bilan du génocide Cambodgien s’élève à près de deux millions de morts.

Au moment des premières déportations, la famille Phay parvient à obtenir le statut de réfugié politique et démarre une nouvelle vie en France.

Dans cet épisode, Soko évoque le souvenir de ce pays détruit, elle raconte son exil et son intégration.

Tiraillée entre le devoir de mémoire imposé par un père strict et ses envies de jeune femme parisienne, Soko passe son adolescence à chercher ce qui la définit.

Aujourd’hui maître de conférences en théorie des arts à l’Université Paris 8, c’est dans la recherche et la connaissance que Soko Phay est parvenue à s’accomplir et à trouver du sens dans ce qu’elle a vécu.

Retrouvez l’émission MAGMA sur différents supports comme Itunes ou Soundcloud

culture

Les prénoms cambodgien

prenom_cambodgien

Il est toujours compliqué de choisir un prénom. DestinationCambodge.fr vous propose de choisir à votre place. Bonne découverte !

Prénom Féminin : 

Prénom Masculin : 

Découvrez les différents site d’Angkor : Angkor Thom, Angkor Wat, Baksei Chamkrong, Banteay Srei, Phnom Bakheng, Preah Kô, Ta Prohm

 

 

 

Destination Cambodge

GRATUIT
VOIR