fbpx
Choeung-Ek-cambodia

Choeung Ek (ជើងឯក en khmer) était le principal lieu d’exécution et charnier de prisonniers du Kampuchéa démocratique, le régime des Khmers rouges, lorsque celui-ci présidait aux destinées du Cambodge, de 1975 à 1979. Il se trouve à 17 km au sud-ouest de Phnom Penh et s’étend sur deux hectares.

DÉCOUVREZ LES DIFFÉRENTS SITE D’ANGKOR : Angkor ThomAngkor WatBaksei ChamkrongBanteay SreiPhnom BakhengPreah KôTa Prohm AINSI QUE NOS RÉSEAUX SOCIAUX Facebook ET Instagram

Plan d’accès :

Historique :

Avant sa transformation en camp, Choeung Ek était un cimetière chinois. Quand les Khmers rouges ont pris le pouvoir, ils créèrent le plus grand centre de sécurité du pays qui comprenait la prison de Tuol Sleng, dans le centre de Phnom Penh, pour la torture et l’interrogatoire des prisonniers et le camp d’exécution de Choeung Ek, pour les détenus de Tuol Sleng et des autres centres des environs.

Le lieu fut découvert au début de 1979, après la chute du régime de Pol Pot, par un paysan du village de Choeung Ek retournant chez lui et découvrant un arbre avec des cheveux et de la matière cérébrale incrustés dans l’écorce. Plus loin, il trouva un trou rempli de corps humains.

Choeung Ek

Les fouilles ont depuis permis d’exhumer 8 985 ossements provenant des quelques 17 000 victimes estimées.

C’est aujourd’hui un lieu de recueillement, mais aussi de visite pour les touristes. De nombreux ossements ont été sortis des fosses et rassemblés dans un stupa au centre du site, mais le sol laisse entrevoir encore de nombreux restes humains

De nos jours, Choeung Ek est un mémorial, dont l’élément principal est un stupa bouddhiste dans lequel sont conservés plus de 5.000 crânes humains dont beaucoup ont été brisés ou défoncés

 

admin
Author: admin