fbpx
chaul-chnam-thmey-2019

Pchum ben est, dans la religion bouddhiste khmère, l’équivalent de la fête des morts, fêtée le 2 novembre chez les catholiques. 

La Fête du Pchum Ben a lieu au mois de septembre, dans tout le pays. Durant cette fête religieuse, les cambodgiens reviennent à leur ville de naissance pour prier dans les temples. Chaque famille doit ramener de la nourriture dans un temple, une offrande aux ancêtres. Et offre également de la nourriture, des vêtements et tout ce qui peut servir au quotidien aux moines. Durant les 15 jours de la fête, les moines prient pour aider les ancêtres à joindre le cycle des naissances, autrement dit la réincarnation.

Elle est considérée comme la deuxième fête la plus importante de l’année après Chaul Chhnam (khmer: ចូលឆ្នាំ) (fête du nouvel an) et est célébrée aussi bien au Cambodge que dans les différentes communautés khmères éparpillées à travers le monde. Elle peut être considérée comme partie intégrante de la Culture du Cambodge.

Pchum Ben est le quinzième et dernier jour de ces cérémonies et consiste en de larges rassemblements pour des festivités dans les pagodes bouddhistes. Toutefois, les quatorze jours précédant sont quand même importants. Différentes familles se déplacent à tour de rôle à la pagode lors de chacune de ces journées que l’on nomme Kann Ben et qui sont numérotées de un à quatorze.

Leave a Comment